Google Pingouin

Qu’est-ce que Google Pingouin ?

Afin de repérer plus efficacement et de pénaliser les sites suroptimisés, Google a mis en place depuis mai 2012 une nouvelle série de mises à jour : Google Pingouin ou Penguin en anglais. Ces mises à jour permettent de filtrer les sites faisant recours à des techniques trop agressives de netlinking dans l’optique d’un meilleur ranking de leurs pages web. Pour faire simple, avant la mise à jour, beaucoup de sites se contentaient d’obtenir une quantité de liens entrants, qu’ils soient de qualité ou non. C’est en réponse à ces pratiques que Google a décidé de pénaliser les sites possédant des backlinks en quantité mais de faible quantité, pour se concentrer sur ce second facteur. Depuis 2013, c’est la version 4.0 de Pingouin qui fait le nettoyage dans les résultats de recherche Google, avec un fonctionnement similaire mais des mesures plus strictes. Pour éviter une pénalité, il est donc nécessaire de respecter autant que possible les pratiques SEO imposées par cet algorithme.

Un pingouin et sa bouée

Comment fonctionne ce filtre ?

De façon simple, Google Pingouin (ou penguin) peut se définir comme une série d’améliorations apportées à l’algorithme de Google afin de repérer plus efficacement et de pénaliser les techniques frauduleuses de référencement utilisées par certains sites web dans le cadre de leur stratégie d’optimisation du positionnement de leurs pages web.
À la date d’aujourd’hui, la série de mises à jour a connu quatre actualisations dont la dernière est celle du 22 mai 2013. La première version, sortie le 24 avril 2012 a impacté 3,1 % des requêtes. Elle fut très tôt suivie d’une deuxième version, le 26 mai 2012 avec un impact de 0,1 % sur l’ensemble des requêtes du moteur de recherche. Sortie environ 6 mois plus tard (le 5 octobre 2012), la troisième mise à jour de la série affecte 0,3 % des requêtes. Enfin, la version actuelle de l’algorithme (la 4.0) impacte environ 2,1 % des requêtes lancées sur le moteur de recherche.

Les dates de mise à jour de Google Pingouin

Le filtre Google Pingouin a été mis à jour plusieurs fois afin de l’améliorer. Chacune de ses mises à jour représente un petit séisme dans le monde du web car les résultats de recherche sont sensiblement chamboulés.

Les différences avec Google Panda

Déployée à partir de février 2011, la mise à jour dont le nom de code est « Panda » fait référence à une mise à jour importante de l’algorithme de Google. Elle a pour objectif de s’attaquer aux sites web de mauvaise qualité faisant recours à des stratégies de contenus pauvres (fermes de contenu, contenus dupliqués, textes spinnés, etc.) en dégradant leur classement dans les résultats de recherche. L’action de Panda est donc principalement axée sur des critères de référencement en rapport avec le contenu interne du site.

Penguin pour sa part, concentre plutôt son action sur les liens retours qui sont des critères de référencement qui sont externes aux sites web. Les pénalités de cette mise à jour algorithmique du moteur de recherche sont en effet infligées aux sites utilisant des techniques de netlinking non conformes à celles prescrites dans les guidelines de Google. Ainsi, ces deux mises à jour sont plutôt complémentaires qu’exclusives.

Les bonnes pratiques imposées par Google Penguin

Bien choisir les ancres de liens dans les backlinks

Afin d’éviter de subir une pénalité Penguin, quelques bonnes pratiques doivent être absolument observées dans le choix des ancres dans les backlinks. Dans ce cadre, il est donc recommandé de :

  • Diversifier l’emploi des ancres dans les backlinks. En effet, afin de garantir un référencement naturel, les requêtes associées aux backlinks doivent être diversifiées autant que possible.
  • Ne pas sur-optimiser les ancres utilisées dans les backlinks. En effet, l’algorithme de Google est sensible à l’usage excessif d’ancres tendant à optimiser le ranking des pages web d’un site autour d’un ou plusieurs mots-clés courants. À cet égard, il est également important de ne pas chercher à nettoyer systématiquement les liens nofollow qui sont partie intégrante d’une stratégie de référencement naturel.

Épurer sa stratégie de Netlinking

Dans le cadre d’une stratégie de netlinking en accord avec les guidelines de Google, la nouvelle mise à jour de l’algorithme du moteur de recherche proscrit certaines pratiques. Il s’agit notamment de :

  • L’achat ou le troc de backlinks par l’intermédiaire de réseaux en lige spécialisés dans cette forme de commerce. C’est en effet une pratique clairement dénoncée par le moteur de recherche et qui peut entraîner une pénalité.
  • L’échange de liens réciproques. En d’autres termes, Google n’approuve pas que deux sites s’échangent entre eux des liens afin d’optimiser en boucle leur référencement dans les résultats de recherche.
  • Le positionnement de backlinks ayant pour origine des sites qui sont liés par des liens.
  • Le développement d’un backlinking au départ de sites dont le contenu n’est pas du tout en corrélation avec la thématique du site cible. En effet, le nouvel algorithme du moteur de recherche promeut un netlinking « intelligent » et utile pour les internautes.

Afin d’éviter une pénalité Penguin, les stratégies de netlinking suivantes sont également proscrites :

  • Le positionnement de backlinks sur des pages dont le contenu est de mauvaise qualité.

En effet, ce type de positionnement non pertinent n’aboutit qu’à un déclassement du site ;

  • Le partage de liens au départ d’annuaires ou de sites de bookmarking au contenu non pertinent ;
  • Le recours à des de liens fréquemment utilisés au bas de nombreux sites web ;
  • La publication de liens comprenant des ancres sur-optimisée pour commenter ou signer des sujets sur les forums de discussion.

Tout savoir sur Google Penguin 3.0

Google Penguin 3.0 est la dernière mise à jour connue du filtre de Google.
Il a été réécrit complètement : découvrez son fonctionnement.

De nouvelles améliorations en perspective

Les récentes améliorations des apportées à l’algorithme de Google semblent n’être que le début d’une série de mises à jour visant à le perfectionner.

De source interne, on apprend ainsi que durant les semaines et mois à venir, différentes mesures restrictives devraient être prises :

  • La pénalisation des advertorials. Ces publireportages qui contiennent des liens en do-follow font en effet circuler du Page Rank.
  • La mise en place d’un nouveau procédé d’analyse des backlinks afin de réduire l’efficacité des liens spammeurs.
  • Les sites contenant des logiciels malveillants pourront être détectés en amont grâce à un système qui sera mis en place par l’algorithme de Google. Un dispositif spécial sera également mis sur pied afin d’aider les webmasters à éviter les pénalités.
  • Les grands sites toujours positionnés en top-ranking verront leur positionnement réévalué en fonction de certains paramètres liés à leur popularité.
  • Les impacts de Google Panda sur certains sites web devraient être atténués en tenant compte de nouveaux paramètres de qualité de leur contenu interne.

Comment sortir d’une pénalité google penguin ?

Pour sortir d’une pénalité Google Penguin, plusieurs étapes sont à respecter :

  • établissement de la liste des liens entrants
  • détermination des liens posant problème
  • suppression des liens de mauvaise qualité
  • désaveu des liens non supprimables
  • modification des ancres sur-optimisées

Sur le papier, tout cela peut paraître simple. Pourtant, si vous n’êtes pas ouvert aux techniques de référencement, une agence de référencement spécialisée peut s’avérer nécessaire.

Tout comme dans le cas d’une pénalité Google Panda, retrouver ses positions peut prendre du temps, car Google ne blague pas avec les sanctions. A l’inverse en utilisant les bonnes pratiques et en montrant au moteur de recherche que votre site est de qualité, vous pourrez vous positionner plus efficacement sur les premières pages des SERP.

Demandez l’audit gratuit de votre site

Notre équipe de référenceurs analysera votre site afin d’établir un rapport détaillé sur la pénalité de votre site internet.

Département (obligatoire)